Il y a trois semaines, j’ai échangé sur le cadre professionnel avec une femme très éprouvée par le décès de son père. Je n’avais pas mes outils magiques sur moi, mais je lui ai proposé de s’asseoir. J’ai fermé les yeux, pris trois inspirations ventrales en imaginant que des racines partaient de mes pieds. J’ai invoqué ma chaîne spirituelle et mes ancêtres de sang. Là, j’ai fait du contact défunt. J’ai transmis à cette femme le message  » Je suis peut-être immatériel, je n’ai plus de corps mais je suis robuste et je me tiens droit ». Le lendemain, cette femme m’a dit au téléphone qu’elle ne ressentait plus la présence de l’esprit de son père sur elle, laquelle avait été pesante comme une chape de plomb. Elle m’a rappelé plus tard pour me dire  » Il faut que tu le saches, tu es passeuse d’âmes. « Je lui ai répondu ceci:  » Je me suis déjà posé la question, mais dans le milieu éso, les gens râlent beaucoup contre tous ceux qui se présentent comme tels, à tort.  » Elle m’a répondu  » Ah, si, toi, tu l’es ». C’est ce genre d’expérience qui m’aide à me faire confiance.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La magie d’ Eveyblood